Freins de bouche

A quoi servent les freins de bouche ?

Par nature, les freins de bouche servent à modérer le recul des armes à feu. Pour ce faire, ils redirigent le souffle du tir lorsqu’il s’échappe derrière la balle à la bouche du canon. Cette redirection s’effectue sur les côtés (cas le plus fréquent) et/ou sur le dessus. Dans cette seconde perspective, on contrarie le cabrage de l’arme de façon encore plus directe.

Dans tous les cas, un frein de bouche aura un effet stabilisateur. Le tireur gagne alors en confort et en plaisir d’utilisation. Sur une arme semi-automatique, un frein de bouche permet aussi d’enchainer les tirs plus rapidement.

Il va sans dire que plus l’arme présente un recul violent, plus l’accessoire est nécessaire. Mais on rencontre également des freins de bouche sur des armes de poing ou d’épaule de calibre modéré dans le cadre du tir de vitesse (IPSC).

Plutôt que de frein de bouche, certains parlent de modérateur ou de compensateur de recul. Ces différents noms recouvrent les mêmes dispositifs, amovibles ou intégrés.

Et les cache-flammes alors ?

En plus des freins de bouche, nous regrouperons dans cette section nos cache-flammes, dont la fonction est différente. Leur propos n’est plus de modérer le recul de l’arme, mais de briser le flash lumineux accompagnant souvent la sortie du projectile.

En conséquence, si un frein de bouche sur une carabine .22 LR peut prêter à sourire, un cache-flamme peut trouver son utilité sur tous les calibres. C’est d’ailleurs un accessoire de canon devenu incontournable sur les armes d’épaule de combat, pour plus de praticité et de discrétion.

Comme pour un modérateur de son, il peut être nécessaire de convertir le filetage de son canon pour monter l’accessoire de son choix. N’hésitez donc pas à exploiter nos adaptateurs silencieux pour vous offrir plus de possibilités. Ceci vaut pour les freins de bouche comme pour les cache-flammes.

Afficher tous les 3 résultats

Afficher tous les 3 résultats